24 mars : un an après !


24 mars, voilà que la date semble familière … Pourquoi donc ? Ah oui… Où étais-tu l’année dernière ? Le 24 mars 2018 ?

A la Gardiole ! Évidemment, non ?

24 mars 2018 : Rassemblement diocésain En Christ

Bon alors, quels sont tes souvenirs ? Qu’est-ce qui t’avait marqué pendant cette journée ? Qu’est-ce qui t’avait plu ?

Si tu veux revoir des photos de cette journée, elles sont toutes sur ce lien !

Tu te souviens ? Les 4 chemins le matin : Catéchèse, Jeunes, Famille et Paroisses avec leurs lots de témoins, d’activités, de chants et de joie ! Le pique-nique géant sous le chapiteau ! Les défis Cap’ ou pas Cap’ et le forum des initiatives du diocèse. La célébration de promulgation des Orientations du Synode des Jeunes du Gard. Le concert des Guetteurs. Les pizzas. Et pour les chanceux : la JMJ qui a suivi avec la messe des Rameaux, le feu de camp, les jeux, réflexions et engagements.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

C’était chouette, n’est-ce pas ?

Les Orientations du Synode des Jeunes

Après 1 an et demi de Synode des Jeunes

Le cœur de cette journée de rassemblement diocésain était la promulgation des Orientations synodales, fruits d’un cheminement de près de 18 mois de mobilisation des jeunes et de leurs accompagnateurs. L’ouverture du Synode s’était faite en grande pompe le 17 septembre 2016 juste avant un concert de Glorious. Plus de 3000 jeunes avaient répondu à un questionnaire entre septembre 2016 et janvier 2017. Une cinquantaine d’équipes synodales se sont ensuite réunies pendant le printemps et l’été. Une joyeuse Nuit du Synode nous avait permis de célébrer la dynamique synodale en juin 2017 ! A l’automne ce fut le temps de l’Assemblée Synodale : elle s’est réunie trois fois, à Bagnols/Cèze, à Vergèze et à Brignon.

L’équipe pilote a synthétisé et mis en forme l’ensemble de ce qui avait été partagé avec les jeunes et par eux pendant toute la durée du Synode. Face à cette parole des jeunes, l’évêque de Nîmes a formulé des perspectives pour les groupes de jeunes, les communautés paroissiales, le diocèse. Le document final constitue les Orientations du Synode des Jeunes du Gard. Ces Orientations ont été promulguées au cours de la célébration de l’après-midi du 24 mars. Une Église ouverte au monde, Vivre la fraternité, En paroisse au cœur de la foi et Vivre en Christ avec la pastorale des jeunes du diocèse sont les quatre Orientations synodales.Pour retrouver et relire les Orientations synodales, clique ici (ou sur un des titres ci-dessus).

Pour les mettre en œuvre …

Dès la fin de la célébration, Mgr Wattebled a bien fait résonner l’appel à chacun de poursuivre le chemin entamé et à concrètement mettre en œuvre les Orientations synodales. Nous retrouvons d’ailleurs ses mots à la fin du livret des Orientations.

« Jeunes, voulez-vous poursuivre le chemin ?
Fidèles laïcs du Christ, voulez-vous poursuivre le chemin ?
Et vous, prêtres et personnes consacrées, voulez-vous poursuivre le chemin ? »

L’équipe pilote du Synode des Jeunes est restée à la disposition de ceux qui avaient besoin d’aide pour choisir quelle Orientation mettre en œuvre et de quelle manière. Un petit guide a été proposé pour créer ou relire un projet pastoral à la lumière des Orientations. Et les efforts des uns et des autres sont encouragés et célébrés ! Dès qu’un projet correspond à la mise en œuvre d’une Orientation, il peut recevoir un label le signifiant !

Les projets réalisés !

 

En paroisse au cœur de la foi

De nombreux projets ont été réalisés dans la veine de cette Orientation, notamment pour les sujets qui concernaient la messe.

Les jeunes demandent à prendre une part active, selon leurs talents.
Que les communautés paroissiales se montrent attentives aux désirs des jeunes, à leurs idées, à leur donner une place (faire une lecture, faire la quête, participer au service de l’autel, animer les chants, proposer un nouveau chant …).

Depuis plusieurs années maintenant, des groupes de jeunes animent la messe dominicale de 19h à Nîmes à l’Eglise Sainte Perpétue et Félicité.
Dans la paroisse de Vauvert-Vergèze et dans l’élan du Synode des Jeunes, un groupe de jeunes de 12 à 18 ans s’est monté pour animer la messe, aidé des parents et des petits frères. Le groupe s’appelle Spirit Louange et anime la messe à Aimargues un samedi par mois. Leur cœur missionnaire s’exprime avec enthousiasme !

 

Et dans ta paroisse, est-ce que les jeunes ont un peu plus de place ?

 

Ensuite les jeunes veulent comprendre le déroulement, les symboles, les gestes de la messe pour pouvoir la vivre en vérité.
Les efforts possibles en faveur d’une pédagogie de la messe seront à favoriser, sans stigmatiser ceux qui, à tous âges, auraient des questions, des doutes, des zones d’ombre.

Le père Nicolas Germain était intervenu en mai auprès de l’aumônerie des étudiants de Nîmes pour une soirée autour des rites de la messe. Il était également intervenu en juillet auprès des jeunes hospitaliers pendant le pèlerinage d’été à Lourdes.
Un cycle de trois soirées autour de la messe et des rites a eu lieu en janvier à Nîmes, porté par le groupe Jeunes et Musique en Liturgie en lien avec le Service Diocésain de la Pastorale des Jeunes. Les pères Nicolas Germain et William-Marie Merchat sont intervenus.
L’ensemble paroissial Sous-le-Mont-Bouquet a mis en place une série de 7 mini-catéchèses à donner pendant la messe dominicale pour expliquer successivement les différentes parties. Ces catéchèses sont publiées régulièrement dans la revue diocésaine Église de Nîmes.

Et toi, as-tu vécu une autre proposition autour de la pédagogie de la messe ?

Une Église ouverte sur le monde

Tout au long du synode, les jeunes gardois ont appelé de leurs vœux une Église ouverte à tous, où chacun serait accueilli tel qu’il est, qui favoriserait le dialogue entre les personnes, qui donnerait la place à chacun et qui n’ignorerait pas les sujets sensibles de la vie et de la société. La possibilité d’aborder des sujets tabous, l’interreligieux ont été des sujets particulièrement discutés par les jeunes.

Les jeunes de Bagnols/Cèze avaient décidé le 25 mars de vivre un temps où l’Église serait ouverte aux réalités du monde en proposant à qui le souhaitait de venir regarder les matchs de la Coupe du Monde de Football. Ils l’ont fait, à l’Ancise pour la majorité des matchs joués par l’équipe de France. Dans la convivialité aussi (pour faire un lien avec l’Orientation Vivre la fraternité !).

Certains groupes d’aumônerie que ce soit au sein des paroisses (Vauvert-Vergèze) ou en établissements catholiques (Saint Vincent de Paul, Saint Stanislas, Saint Jean-Baptiste de la Salle) osent aborder des sujets considérés comme tabous. Nous ne pouvons que les encourager sur cette voie et encourager plus de groupes et de paroisses à prendre le même chemin !
L’événement de la Lumière de Bethléem rassemble de nombreux jeunes dans le diocèse et est appelé à être vécu en lien avec des jeunes d’autres religions.
Enfin, en avril, les jeunes de l’association Coexister sont venus à Nîmes pour une conférence et des témoignages à propos du tour du monde des initiatives interreligieuses Inter Faith Tour.

 

Et pour toi, c’est quoi une Église ouverte au monde ?

 

Vivre la fraternité

Que nos communautés proposent et vivent des temps conviviaux où les différentes générations puissent se rencontrer et partager. Qu’elles aient aussi le souci du plus petit, du plus faible, du plus isolé. Qu’elles mettent les pauvres au centre de leur cheminement.

De nombreuses initiatives de solidarité existaient déjà et continuent à être mises en œuvre : participation en tant qu’hospitaliers à Lourdes, accueil et accompagnement de réfugiés, opérations de collecte, maraudes …
Dans de nombreuses paroisses il existe aussi, de manière plus ou moins ponctuelle des apéritifs après la messe, notamment en début d’année, ou des repas paroissiaux.

Peut-être qu’un pas de plus pourrait être faire pour mettre en œuvre un peu plus cette Orientation synodale ? Lequel vois-tu ?

 

Projet à venir : la journée intergénérationnelle du 30 mars au Grau-du-Roi autour de l’écologie !

Vivre en Christ avec la pastorale des jeunes du diocèse

Plusieurs propositions s’appuient sur les demandes de l’Assemblée synodale :

un week-end qui allie sport et foi en lien avec le patrimoine naturel et religieux gardois.

Le pélé VTT du Gard propose chaque été, pendant 5 jours, de sillonner les chemins gardois à vélo tout en découvrant chapelles et sanctuaires.

 

Projets à venir : le pélé VTT 2019 ! Mais aussi la marche des lycéens de l’Enseignement Catholique « Se reconnecter à l’essentiel » les 28-29 mars. Et la marche du 30 mars pour la journée Bouge Ta Planète.

 

Organiser un groupe diocésain pour une proposition nationale

Un groupe de 12 gardois a participé au Forum d’Hiver de Paray-le Monial en février.

Et maintenant ?

Tout d’abord, nous pouvons rendre grâce à Dieu pour chacun des pas effectués sur ce chemin synodal, pour les projets réalisés, pour les idées qui prennent forme.

Il est toujours possible de progresser, d’ajouter un pas de plus pour chacune des orientations. Et si chacun, à son échelle, avec son groupe de jeunes, avec sa paroisse choisissait une action concrète de plus à réaliser : un repas – débat, une action de solidarité, un temps de partage sur les questions actuelles de l’Eglise, un temps de prière, une invitation à rejoindre l’EAP, une équipe de décision …

Il avait été demandé par l’Assemblée Synodale :

que soient trouvées des personnes pour faire le relais local des informations diocésaines. Au sein d’un groupe de jeunes, d’une communauté paroissiale, elles recevront du SDPJ les affiches, les informations, les annonces et seront responsable de transmettre ces informations.

Il manque toujours des personnes relais … Motivé(e) ? Contacte Marie !

L’assemblée synodale avait aussi proposé :

que soit constituée une liste de jeunes prêts à donner leur avis sur des projets potentiels et/ou prêts à s’impliquer pour l’organisation d’un événement, selon leur disponibilité.

Là encore, il n’y a pour le moment pas assez de jeunes pour vraiment faire appel à eux, ne serait-ce que pour leur demander leur avis … Motivé(e) ? Contacte Marie !

Et si on se donnait rendez-vous dans un an pour faire le point sur les nouvelles actions mises en œuvre ?

Enfin, si vous avez mis en œuvre une Orientation Synodale et que vous ne figurez pas dans la liste ci-dessus : contactez Marie ! Nous sommes toujours preneurs de photos de vos mises en œuvre !

Laisser un commentaire