Résultats détaillés : le jeune, sa vie et la société


Voilà la suite de la série pour regarder, un peu plus en détails, les résultats de la consultation des jeunes du Gard grâce au questionnaire de la première étape. Les résultats synthétiques sont évidemment toujours disponibles pour avoir une vision d’ensemble !

« Ta vie dans la société »

Tel était le titre de la deuxième partie du questionnaire. Neuf questions pour que le jeune s’exprime sur ses joies et sur ses craintes, sur sa vision de la société et de son rôle en son sein, mais aussi sur l’altérité, le travail, les réseaux sociaux … Allez, penchons nous sur les résultats ! [Attention, long article !]

Les réseaux sociaux

Type de question : choix multiple avec une proposition « Autre »

Choix proposés : Facebook, Snapchat, Twitter, Instagram, Aucun

29 jeunes n’ont pas répondu (sur 3022).

On peut remarquer la grande prévalence de Snapchat et de Facebook, talonnés par Instagram : les images ont le vent en poupe ! A noter que 16% des jeunes n’utilisent aucun réseau social.

Les autres réseaux sociaux cités sont bien moins significatifs. On y trouve principalement des messageries et des sources de divertissement (musique, vidéos, jeux …).

L’altérité

Question exacte : « Quand tu rencontres quelqu’un de différent de toi, c’est … »

Type de question : choix multiple avec une proposition « Autre »

Choix proposés : facile, enrichissant, angoissant, difficile, inutile, nécessaire, fréquent, rare

108 jeunes n’ont pas répondu (sur 3022).

Pour ceux qui ont ajouté une autre réponse, elles sont globalement positives (bien/cool/normal) ou neutres (ça dépend / je ne sais pas).

Le bonheur

Question exacte : « Qu’est-ce qui te rend vraiment heureux ? »

Type de question : ouverte

86 % des jeunes ont répondu à cette question

Il est intéressant de voir combien les relations sont importantes et sources de bonheur pour les jeunes. Etre avec, passer du temps avec sa famille ou ses amis, voilà un premier pas vers le bonheur. Nombreux sont les jeunes qui ont aussi relevé le fait de voir, de savoir et de rendre leurs proches heureux et/ou en bonne santé comme source de bonheur.

Ensuite viennent les loisirs (activités sportives, créatives, avec les animaux, dans la nature, faire la fête …). Et d’une manière assez touchante, sont relevées « les petites choses de la vie » voir même « la vie en général ».

Enfin, nous avons noté tout ce qui a trait à l’épanouissement, à la réussite et à la liberté.

Quelques citations …

 « Ma famille, ma musique, mes amis, mon copain, mon chien et mon lit (PS : la bouffe aussi) »

« L’entraide, la solidarité, les gens positifs et encourageants, voyager et découvrir de nouvelles choses enrichissantes, être auprès de ma famille, lorsque toute ma petite famille est heureuse, se sentir aimée de Jésus, être inspirée par lui. »

« Plein de choses me rendent heureuse, comme par exemple prier, aller à la messe, faire un câlin à ma mère, faire une bonne action, regarder des vidéos drôles et / ou intéressantes sur Youtube … »

« Je n’ai pas assez vécu pour savoir et décider de ce qui me rend heureux. »

« Ce qui me rend heureuse est de voir que chaque jour a ses surprises. »

Difficultés de la vie

Question exacte : « Quelles difficultés rencontres-tu dans ta vie ? »

Type de question : choix multiple avec une proposition « Autre »

Choix proposés : Problèmes d’argent, Situation familiale, Solitude, Rapport à l’autorité, Échec, Exclusion, Aucune

93% des jeunes ont répondu à cette question.

Il est beau de constater que 46% des jeunes ne reconnaissent aucune difficulté !

Les autres difficultés citées concernent des problèmes liés aux études, à la santé, à la famille, à la confiance en soi et dans les autres.

Les peurs

Question exacte : « Quelles sont tes plus grandes peurs ? »

Type de question : ouverte

80% des jeunes ont répondu à cette question.

Mettons à part, dans un premiers temps, les peurs assez communes mais citées de très nombreuses fois : peur des animaux divers et variés ( les araignées – avec 12 orthographes différentes … -, les serpents, les insectes …), peu du vide ou du vertige, peur du noir, peur des clowns …

La première peur exprimée reste la peur de la mort, que ce soit sa propre mort ou la mort de ses proches. Concernant ce dernier point la peur de la mort recouvre la peur de la perte d’être cher. Et de manière assez liée vient alors la peur de la solitude, de se retrouver seule.

Il a aussi été marquant de constater que de nombreux jeunes exprimaient des peurs à propos de la réussite : ne pas réussir / ne pas être à la hauteur / échec /décevoir / être abandonné / être rejeté / rater / être oublié. Une peur plusieurs fois exprimée concerne l’orientation scolaire : « j’ai peur de ne pas pouvoir faire le métier qui me plaît ».

Le futur, l’avenir sont des sujets de préoccupation chez les jeunes et aussi, dans une moindre mesure, la peur des attentats, du terrorisme, de la guerre, du kidnapping …

Quelques phrases :

De montrer qui je suis vraiment et être rejeté, de ne pas réussir dans la vie et d’être blessé sur ma fierté.

J’ai peur d’avoir peur, je crains de blesser l’amour de Dieu, j’ai peur des échecs, de mes incapacités à changer pour mener une vie plus équilibrée et plus réussie pour ma mission.

Les peurs modernes … 

« plus de wifi » / « Perdre mon téléphone » / « Que ma xbox ne s’arrête prématurément lors d’une partie de jeux vidéos » /  « Que mon ordinateur tombe en panne » / « Que mon téléphone se casse »

La société

Question exacte : « Que penses-tu de la société dans laquelle nous vivons ? »

Type de question : choix multiple avec une proposition « Autre », 3 réponses maximum

Choix proposés : « Elle nous protège », « Elle est à améliorer », « Elle est injuste », « Elle est solidaire, équitable », « Elle nous pousse à la consommation », « Elle cultive l’individualisme », « Elle permet de rencontrer les autres », « Elle nous permet de construire notre vie », « Elle est très bien comme elle est »

96% des jeunes ont répondu à cette question.

Le constat des jeunes est assez réaliste : 55% d’entre eux considèrent que la société pousse à la consommation, 53% qu’elle est à améliorer et 45 % qu’elle est injuste. Il est intéressant de noter que 19% des jeunes estiment que la société permet de rencontrer les autres alors que 18% trouvent qu’elle cultive l’individualisme.  Seuls 4% des jeunes considèrent la société comme équitable.

Parmi les autres propositions suggérées, c’est une vision assez négative qui ressort : matérialiste, manipulation, injustice …

Des idées pour la société ?

Question exacte : « Quelles sont tes idées pour faire bouger la société ? »

Type de question : ouverte

53% des jeunes ont répondu à cette question.

Cette question a été l’occasion pour de nombreux jeunes de se plaindre du monde actuel. Ils ont été très nombreux à suggérer un changement de président, de gouvernement (et assez fréquemment pour être noté à se proposer eux mêmes comme président), ce qui peut aussi peut-être s’expliquer par le contexte d’une année électorale. Le rapport à l’argent est très marqué : baisser les prix, augmenter les salaires, supprimer les impôts sont des propositions récurrentes. Se dessine aussi à travers leurs réponses leur image de’une société idéale : ce serait une société égalitaire, plus solidaire, où l’on ferait preuve de tolérance. Nombreux sont les jeunes à avoir le souci des sans-abris.

Globalement, peu de jeunes voient un changement personnel mais un changement à l’échelle nationale au minimum.

Quelques jolies phrases de ces jeunes pour pousser à la réflexion, ouvrir un débat …

Arrêter de se plaindre et agir (ce sera déjà un très grand pas).

Ce ne sont pas des idées qu’il faut donner, mais c’est une remise en question de chacun et arrêter de penser que l’on a LA solution miracle et l’imposer.

Je pense qu’il est naïf de croire que de simples idées puissent changer une société, aujourd’hui ce qui peut réellement tout changer c’est le contexte économique et les avancées techno-scientifiques.

Je pense qu’il faudrait changer l’école et le mode de sélection professionnelle, on ne peut pas apprendre à être solidaire, on ne peut pas penser aux autres si on y met en compétition constamment au quotidien

L’éducation pour apprendre le vivre ensemble. Penser un nouveau modèle économique plus égalitaire autre que le capitalisme ou le communisme. La protection de la planète. –>Rien de bien nouveau dans ces propositions, mais si ces trois points étaient étudiés, développés et appliqués, la société se porterait mieux.

Tendre la main à des personnes qui en ont besoin pour que d’autre aient envie de faire de même. Montrer aux personnes qui m’entourent l’importance de lever les yeux de ses chaussures quand on marche pour regarder un oiseau qui se pose sur une branche et sourire aux gens que l’on croise, car pour moi le chemin du bonheur commence par là.

Liberté égalité fraternité (pour de vrai)

A l’action ?

Question exacte : « Que peux-tu apporter à la société ? »

Type de question : choix multiple avec une proposition « Autre »

Choix proposés : « mes idées », « ma créativité », « protéger la planète », « rien », « m’engager en politique », « m’engager dans une association », « manifester / signer des pétitions », « prendre ma place en tant que citoyen / voter », « mettre mes capacités à son service »

95% des jeunes ont répondu à cette question.

49% des jeunes considèrent que voter est une chose qu’ils peuvent apporter à la société. C’est assez peu (bien que ce soit l’élément qui rassemble le plus de jeunes) mais il faut aussi se rappeler que près de 88% des jeunes avaient moins de 18 ans, et donc pas encore le droit de vote.

L’écologie rassemble 33% des jeunes. Et bien que peu avaient exprimé des vraies idées, 30% des jeunes considèrent qu’elles sont ce qu’ils peuvent apporter à la société. Et il est à noter, que même en année électorale, la politique ne recrute guère : seuls 6% des jeunes estiment qu’ils pourraient s’engager en politique.

Allez, deux petites phrases à noter :

Faudrait faire un conseil des jeunes parce qu’on n’est pas stupides et on peut avoir de bonnes idées.

Vivre son idéal et rayonner

 

Le travail …

Question exacte : « Le travail pour toi c’est d’abord … »

Type de question : choix multiple avec une proposition « Autre », 3 réponses maximum

Choix proposés : « une joie », « une source d’angoisse », « un moyen de gagner de l’argent », « un mal nécessaire », « une manière d’être utile », « une obligation », « un moyen d’avoir une place dans la société, « une source d’épanouissement »

97% des jeunes ont répondu à cette question.

Réalistes les jeunes ! 70% le considèrent comme un moyen de gagner de l’argent. Loin devant un moyen d’avoir une place dans la société (38%) ou une manière d’être utile (37%).

Parmi les autres propositions, nous pouvons noter : gagner sa vie – rencontres – épanouissement (mais « si ça me plaît »).

Voilà, après avoir connu un peu mieux les jeunes qui avaient participé à la consultation, le panorama un peu plus approfondi de leur vision de la société !

A venir bientôt, les résultats détaillés à propos de leurs convictions !

Laisser un commentaire